Group 5 Created with Sketch.

Améliorer la santé et la nutrition maternelles et néo-natales

L’accès à des soins de santé et à du soutien nutritionnel de qualité pour toutes les femmes et leurs bébés est vital pour la santé des générations à venir.

Malgré les avancées substantielles réalisées en santé maternelle et néo-natale au fil des dernières décennies, près de 300 000 femmes meurent toujours chaque année des suites de complications d’une grossesse. La communauté mondiale et les milieux scientifiques s’entendent pourtant sur ce qui doit être fait pour prévenir ces décès et améliorer la santé, l’alimentation et le bien-être des filles, des femmes et des bébés.

2 minutes
Toutes les deux minutes, une femme meurt des complications d’une grossesse ou d’un accouchement — la majorité de ces décès peuvent être évités.
2,6 millions
2,6 millions d’accouchements d’un enfant mort-né surviennent chaque année — 98 % ont lieu dans des pays en voie de développement.
2 fois
Les risques de décès maternel sont deux fois plus élevés chez les mères souffrant d’une carence en fer.
73 % et 80 %
En répondant aux besoins de contraceptifs modernes et en offrant à toutes les femmes enceintes et à leurs nouveau-nés des soins de qualité, nous réduirions de 73 % le nombre de décès maternels et de 80 % le nombre de décès de nouveau-nés.

L’investissement au profit des filles et des femmes crée un effet domino produisant de multiples bienfaits, non seulement pour les femmes, mais aussi pour les familles, les collectivités et les pays tout entiers. Les investissements en santé génésique, maternelle et néo-natale sauvent des vies et améliorent la santé des populations, en plus d’avoir des répercussions bénéfiques sur la situation socioéconomique. Compte tenu de l’importance du rôle que jouent les filles et les femmes dans le développement, leur survie et leur épanouissement sont non seulement un droit fondamental pour elles, mais aussi un immense bienfait pour tout le monde.

Téléchargez le document infographique
Group 11 Created with Sketch.
Favoriser l’autonomisation économique des femmes
Group 11 Created with Sketch.
Favoriser l’autonomisation économique des femmes
L’autonomisation économique des femmes est un préalable à une croissance...
Find out more
Combined Shape Created with Sketch.
Renforcer la participation politique et le pouvoir décisionnel des femmes
Combined Shape Created with Sketch.
Renforcer la participation politique et le pouvoir décisionnel des femmes
Défendre les leaders féminins et leur paver la voie vers...
Find out more
Combined Shape Created with Sketch.
Garantir une éducation équitable et de qualité à tous les niveaux
Combined Shape Created with Sketch.
Garantir une éducation équitable et de qualité à tous les niveaux
Lorsque les filles et les femmes reçoivent une éducation de...
Find out more
Group Created with Sketch.
Respecter, protéger et assurer la santé et les droits en matière de sexualité
Group Created with Sketch.
Respecter, protéger et assurer la santé et les droits en matière de sexualité
Un monde exempt de peur, d’ostracisme et de discrimination est...
Find out more
  • Garantir l’accès à des soins abordables et de qualité avant, pendant et après la grossesse — y compris les services de sages-femmes et d’obstétriciens, les contraceptifs modernes, l’avortement sécuritaire et les soins post-avortement.
  • S’assurer que les soins de qualité offerts incluent les services de sages-femmes et d’obstétriciens, la planification familiale, l’avortement sécuritaire et les soins post-avortement ainsi que la réparation chirurgicale des fistules.
  • Répondre aux besoins non satisfaits des filles et des femmes en matière de contraception moderne.
  • Appuyer la prévention, le dépistage et le traitement des facteurs de risque courants pendant la grossesse, comme l’obésité, le diabète gestationnel et l’hypertension.
  • Augmenter les budgets nationaux consacrés à la santé et à la nutrition maternelles et néo-natales en vue d’atteindre les cibles mondiales en matière de santé et de nutrition d’ici 2030.
  • Fixer des objectifs mesurables d’amélioration de la santé et de la nutrition maternelles et néo-natales, pour assurer le suivi et renforcer les mécanismes de reddition de comptes à leur sujet, tout en veillant à ce que tous les intervenants collaborent équitablement, y compris la société civile.
  • Travailler à l’élimination des obstacles à l’accès aux soins de santé, comme les frais d’usagers, les infrastructures déficientes — l’accès inadéquat à de l’eau propre, à des installations sanitaires et hygiéniques — et le manque de fournitures essentielles, de médicaments et de micronutriments.
  • Demander aux filles, aux jeunes et aux femmes d’agir en qualité d’experts sur le terrain dans la conception et la mise en place de programmes de santé et de nutrition maternelles et néo-natales.
  • Responsabiliser les gouvernements face aux engagements qu’ils ont pris en matière de soutien à la santé, aux droits et au bien-être des filles et des femmes.
  • Fournir aux jeunes et aux femmes l’accès à des aliments nutritifs, à des services de consultation sur les pratiques nutritionnelles à privilégier, comme la mise en place d’emblée de l’allaitement, l’allaitement exclusif et prolongé, ainsi qu’à des micronutriments essentiels, et en faire la promotion.
  • Veiller à la mise en place de mesures de protection parentale adéquates permettant aux femmes qui retournent sur le marché du travail de bien connaître leurs droits et de poursuivre l’allaitement de leur bébé jusqu’à six mois au moins.
  • S’assurer que toutes les questions de santé maternelle et néo-natale, de sécurité alimentaire et d’intervention en nutrition font partie des lignes directrices et des protocoles d’intervention en cas de crise humanitaire, et qu’elles sont financées et mises en œuvre, y compris le Dispositif minimum d’urgence (DMU), les normes minimales de sécurité alimentaire et les lignes directrices en matière de nutrition.
Ce que veulent les femmes : entretien avec Aparajita Gogoi

Ce que veulent les femmes : entretien avec Aparajita Gogoi

Pour améliorer la santé maternelle, la Dre Aparajita Gogoi, coordonnatrice nationale de la White Ribbon Alliance India, nous explique qu’il faut d’abord poser aux femmes des questions simples afin de mieux comprendre en quoi consiste leur souhait d’accéder à des soins de santé de qualité qui soient respectueux à tous les niveaux — notamment en cours de grossesse et d’accouchement.

Lire leur témoignage

Lire leur témoignage